Village N’debele

Patchwork village Ndebele
Village N’debele

Voyage en Afrique du Sud et souvenir d’une visite dans  un village N’debeles.

Peintures murales Ndebele

Les peintures extérieures et intérieures des maisons rondes m’interpelle.

Les N’debeles du Transvaal ont développé une forme d’art reconnu au niveau international. Chaque maison N’debele est décorée de motifs géométriques aux couleurs vives.

Si les hommes construisent les maisons, seules les femmes sont habilitées à en peindre les façades. L’abstraction est de rigueur, et chaque femme puise dans son inspiration personnelle pour mélanger couleurs et figures. La représentation d’objets ou d’animaux reste une exception.

Ce patchwork est divisé en 3 parties :

  • L’entrée du village
  • Le côté d’une maison avec la fenêtre
  • Les dessins intérieurs de la maison

Ma démarche : 

Les 3 photos utilisées sont de Margaret Courtney Clarke et de Sergio Caminata

  • La première photo représente l’entrée du village, la partie supérieure du patchwork

  Patchwork village Ndebele - porte et entrée du village

  • la seconde photo représente la fenêtre d’une maison, avec les peintures qui l’entourent et les inscriptions, la partie du milieu du patchwork

Patchwork village Ndebele -détail fenêtre de la maison

  • la troisième photo, ce sont les peintures intérieures qui décorent les murs des maisons

  Patchwork village Ndebele -détail peinture intérieure       Patchwork village Ndebele -détail peinture extérieure

Le choix des photos étant fait, je dessine ma future création sur un papier à l’échelle réelle souhaitée en recalculant toutes les dimensions.  Cette base me sert, pour ensuite, dessiner sur un tissu blanc la totalité du village.

Maintenant, je découpe et je place chaque partie du patchwork. J’utilise la technique du vitrail pour toutes les bordures noires, vertes, marron. 

Patchwork village Ndebele -détail fenêtre de la maison

Pour la fenêtre, les petits carreaux je dessine avec de la peinture et j’applique dessus un tissu en voile pour la vitre teintée. Je fixe ce voile par des bandes de tissus de la même teinte en coton. 

Les motifs blancs sur fond noir autour de la fenêtre sont peints avec un stylo spécial, ainsi que les motifs noirs sur fond blanc en dessous des fenêtres. 

Patchwork village Ndebele -détail peinture extérieure

J’ai représenté le village à travers cette création en étant le plus fidèle possible à la réalité. 

Esther Mahlangu – Ndebele

Le Tour de l’Afrique

Patchwork en pliage : Le Tour du Monde recto
Patchwork : Le tour du Monde

Le Tour du Monde…. Un rêve

Le Tour de l’Afrique un autre rêve….

Je patiente et je m’amuse !

Les voici avec un mélange de techniques :

  • Américaine pour le motif du Tour du Monde
  • Japonaise pour les pliages origami
  • Africaine avec les tissus
  • Européenne pour la créatrice
Centre du Patchwork le Tour du Monde recto
Detail du Tour du Monde

La technique de ce pliage origami permet de voir l’Afrique des deux côtés, sous deux jours différents. Le Japon  utilise beaucoup le système des pliages avec les tissus. 

Les tissus imprimés viennent d’Afrique et le motif du Tour du Monde est vient d’Amérique. Pour ce faire, commence par le carré central et le motif se dessine et ce coud à partir de ce carré en respectant la symétrie avec les tissus pour les motifs. 

Voyages hauts en couleurs, et le … Tour est fait !!

Patchwork en pliage : Le Tour du Monde verso
Patchwork : le Tour du Monde – verso

Cousu entièrement à la main et réversible. Voici le centre de l’autre côté.

Centre du Patchwork le Tour du Monde verso
Centre du Tour du Monde

J’ai appris à marcher au Tchad, où mes parents habitaient à ce moment-là. J’ai donc un attachement particulier à la terre africaine. J’aime le mélange des matières  et des couleurs à l’africaine !!